Mes Etudes en Music Business

J’ai décidé d’aborder aujourd’hui un sujet qui soulève toujours beaucoup de questions quand j’en parle avec mes amis Français: mes études.

Entre ceux qui sont perplexes et qui pensent que je me suis fait avoir (“mais c’est un vrai diplôme ton truc?”🤨 ) et ceux qui ne comprennent pas bien ce que j’étudie, je me suis dit que ça ferait un bon sujet d’article pour le blog!

J’ai obtenu mon HNC en Music Business l’an dernier et je suis en dernière année de mon cursus scolaire, qui finira je l’espère par l’obtention du fameux HND en juin 2020.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voilà un petit résumé de ma vie professionnelle pour ceux qui ne me connaissent pas. J’ai été chanteuse (intermittente du spectacle) pendant 14 ans en France. J’avais déjà envie de devenir chanteuse à l’époque où j’ai obtenu mon bac littéraire mais je voulais décrocher un diplôme avant. Malheureusement (ou pas, finalement) je n’ai pas été accepté en BTS communication (sur dossier car très demandé), je suis donc devenue la chanteuse d’un trio et j’ai ainsi assuré ma première saison en tant que chanteuse professionnelle en 2004.

Toujours est-il que 14 ans plus tard, le désir d’apprendre de nouvelles choses s’est fait de plus en plus sentir et j’ai décidé de reprendre les études. Je voulais bien sûr que ça reste en rapport direct ou indirect avec le monde de la musique.

J’ai toujours parlé de vivre un jour au Royaume-Uni, surtout parce que 98% de mes artistes préférés sont British. J’adore la brit-pop et pop/rock. Quand j’ai découvert Glasgow, j’ai tout de suite su que j’allais m’y installer.

J’ai donc commencé à chercher une formation et j’ai pensé m’orienter dans la communication, vu que c’est ce qui était prévu après le bac et que l’idée ne m’avait jamais vraiment quitté. Après quelques recherches, j’ai sélectionné deux formations: Communication et Media ou Music Business.

J’ai d’abord pensé que Communication et Media serait moins risqué car plus généraliste, mais après réflexion je me suis dit que d’une part, si je reprenais les études à 33 ans dans un domaine qui ne me plaisait pas à 100%, ça allait être une vraie galère mentalement, et d’autre part, quand je suis devenue chanteuse, certaines personnes me disaient qu’il faudrait que je pense à un vrai métier, que c’était trop difficile etc… et ça a pourtant été ma source de revenus principale pendant 14 ans. C’est difficile c’est un fait, mais dans la vie je préfère me laisser guider par le plus optimiste “quand on veut on peut”.

Je me suis alors inscrite et lancée dans un HND en Music Business au Kelvin College à Glasgow.

Mon campus dans le West End de Glasgow

“Mais c’est un vrai diplôme?”

Un HND est un vrai diplôme puisque c’est l’équivalent d’un BTS en France. Ça correspond donc à un Bac +2.

Le HND se prépare dans un “college” (faux ami, rien à voir avec le collège en France) et pas dans une université, tout simplement car le “college” ici est fait pour les filières techniques. En effet, tout comme le BTS, le HND permet de suivre des études plus orientées vers la pratique que la théorie, grâce aux nombreux stages qu’il est possible de faire au cours de l’année. J’ai notamment eu la chance d’obtenir un placement d’un mois chez Soma Records (cliquez-ici pour tout savoir à ce sujet), la première maison de disques de Daft Punk. Un HND permet également de se spécialiser directement dans le domaine qui nous intéresse.

Mes cours sont dispensés par des gens qui travaillent ou ont travaillé dans l’industrie de la musique, tels que Ken McCluskey, chanteur du groupe The Bluebells, très populaire au Royaume-Uni dans les années 80, ou encore Hugh Brankin, bassiste du groupe Nightcrawlers qui a connu le succès grâce à ce tube des 90’s.

La fac a aussi créé sa propre maison de disques en 1992, Electric Honey, afin que les étudiants en Music Business apprennent sur le terrain les ficelles du métier.

Chaque année, nous partons à la recherche d’artistes à signer sur le label et on travaille avec eux, de l’enregistrement de leurs titres jusqu’à la promotion. Le label a toujours eu du flair pour déceler les nouveaux talents, car il a signé entre autres Snow Patrol, Biffy Clyro ou encore Belle and Sebastian. Le célèbre magazine “Uncut” l’a même nommé “meilleur label au monde dirigé par des étudiants”.

Qu’est ce que j’apprends exactement en cours?

Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire la liste de tous mes cours, mais dans les grandes lignes, mes matieres principales sont:

Management: on nous enseigne toutes les techniques de management, anciennes et modernes: quel type de manager voulons-nous devenir, comment diriger une équipe et gérer les conflits, quelles sont les qualités d’un bon leader, l’art de la négociation etc … Il y a en effet divers modèles de management, à nous de trouver celui qui nous correspond.

Marketing: on apprend à définir notre marché et à cibler notre audimat afin que la promotion de nos artistes soit cohérente avec le produit proposé. Pour faire simple et basique, on ne va pas démarcher un magazine qui parle surtout de rock pour promouvoir un artiste folk. Le cours de marketing nous montre aussi tous les moyens que l’on a à disposition pour assurer la promotion d’un artiste. Un de mes cours préférés sans aucun doute!

Comptabilité: ai-je vraiment besoin d’expliquer cela? 😀 On nous apprend à établir un budget, et à s’y tenir. Très utile si on prévoit de se mettre à son compte, par exemple.

Droit: tout ce qui concerne les contrats, les copyrights et les lois mises en place pour protéger les droits d’auteur: reconnaître les divers copyrights (un enregistrement musical a par exemple un copyright différent de la chanson en elle-même), comment protéger une oeuvre musicale, combien de temps est-elle protégée, comment établir un bon contrat, qu’est ce qui peut briser un contrat etc… On nous explique aussi où s’inscrire pour toucher nos royalties si on est auteur/compositeur. En France, c’est la SACEM, ici c’est PRS For Music. J’A-DORE ce cours!

Graphisme: essentiellement, comment utiliser Photoshop pour créer une affiche, une pochette d’album, des posters, flyers etc…

Histoire: l’histoire de tous les courants musicaux et de leur évolution au fil des ans, des années 40 à nos jours. J’aime beaucoup ce cours également, c’est très intéressant de voir à quel point chaque style musical a été influencé par un autre et comment ils ont muté pour donner naissance à un nouveau genre. Passionnant!

Chaque année, nous devons aussi mener un projet sur plusieurs mois. L’an dernier par exemple, j’ai travaillé avec le groupe Black Star Jackals pour leur 1er single “Maybe”. Bon, ça ne s’est pas passé comme prévu vu que leur batteur est parti en plein milieu du projet, mais c’était une expérience sympa malgré tout. Cette année, je pense faire un fanzine pour Electric Honey, avec des critiques et interviews d’artistes qu’on a signé récemment sur le label. Comme je suis très intéressée par le marketing, je crois que ce serait une bonne idée!

Et enfin, la question qui revient souvent: quels sont les débouchés?

Quand on vit au Royaume-Uni et à Glasgow en particulier, on se rend vite compte que la musique fait partie intégrante du paysage. Il y a de la musique live tous les soirs dans les bars, des scènes ouvertes également ainsi que des festivals toute l’année. À Glasgow, le prochain se déroulera en octobre et sera consacré à la musique Americana/Country. Puis viendront en janvier les très attendues Celtic Connections.

Measuring Music UK publie chaque année un rapport sur l’économie du secteur musical au Royaume-Uni. Pour vous donner quelques chiffres, en 2017, 145 815 personnes travaillaient dans l’industrie musicale, 3% de plus que l’année précédente. Le secteur de la musique live a généré £991 million. Tous secteurs confondus, l’industrie musicale a rapporté £4,5 billion à l’économie du pays en 2017 et ne cesse de se développer chaque année.

Les débouchés sont donc nombreux: agent artistique, tourneur/booker, emploi dans une maison de disques (ou même mieux, lancer la sienne), dans une radio/télé/presse, organisation de festivals, chargé de communication, publisher (celui qui s’occupe de caler les musiques d’un artiste dans des pubs ou des films) etc…

On peut travailler en tant que salarié ou auto-entrepreneur. Nous avons rencontré l’an dernier l’une des anciennes élèves de mon HND qui a été embauché dans une agence d’édition musicale (publishing) par exemple.

Idéalement, je voudrais commencer par travailler dans le secteur marketing d’une maison de disques, puis plus tard monter la mienne. J’aimerais avoir des artistes pop/rock Français sur mon label pour promouvoir la musique made in France au Royaume-Uni, qui pour l’instant ne connaît que quelques heureux élus tels que Christine and The Queens, Daft Punk ou Caravan Palace. L’electro French Touch est assez prisée ici, mais tout ce qui est pop/rock français ne perce pas encore. J’espère pouvoir changer ça un jour! (Enfin, si le Brexit ne me met pas de gros bâtons dans les roues, bien sûr.)

Travailler dans un magazine et écrire des critiques d’albums ou de concerts ne me déplairait pas non plus! Je verrai où les études me mènent, mais à priori mon truc, comme je le disais plus haut, c’est le marketing. Tous les secteurs qui visent à faire connaître un artiste et l’aider à vendre sa musique m’intéressent.

Je ne sais pas si vous avez senti la passion qui m’anime à travers cet article, mais c’est sûrement le plus facile que j’ai eu à écrire depuis le début de mon blog! Je crois que je pourrais parler de ce sujet pendant des heures.

J’ai essayé d’être claire et concise mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires, je serais ravie de vous répondre et d’approfondir mes explications!

Pour l’instant je vous laisse, j’ai un exam de droit à préparer pour vendredi! 👩‍🎓

9 thoughts on “Mes Etudes en Music Business”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s